8.5.07

cuidado com o modelo que aqui pode ser seguido

Aqui vai uma boa análise do que representa, para a França e para a Europa, uma política que pode inspirar os aprendizes feiticeiros aspirantes a cargos de mandões mores cá do burgo, algumas medidas duvidosas como os excessos securitários, um flirt descarado com as políticas de Bush no Iraque e Médio Oriente ou a negação do direito dos cidadãos a pronunciar-se por referendo sobre a adopção da contituição europeia:

"Dans l’histoire de la Ve République, la victoire de M. Nicolas Sarkozy le 6 mai 2007, au second tour de l’élection présidentielle, avec 53 % des voix, marque un tournant. Car il ne s’agit pas de la simple reconduction de la droite française au pouvoir – qu’elle a occupé au plus haut niveau de 1958 à 1981 et à nouveau depuis 1995. Le programme du candidat de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) et les forces qu’il a voulu rassembler autour de lui marquent un infléchissement majeur : ils en font le premier président à la fois néolibéral, autoritaire, pro-américain et pro-israélien.

Le brouillage systématique d’une campagne jalonnée de références éclectiques, de Jeanne d’Arc à Léon Blum, ne saurait en effet masquer le profil politique très marqué de M. Sarkozy. S’il se réclame d’un volontarisme grâce auquel l’Etat pourrait « protéger » la France et les Français, son programme économique et social puise néanmoins largement dans les vieilles recettes thatchériennes et privilégie… les privilégiés. De même, ses envolées républicaines n’ont pas réussi à gommer sa vision essentiellement sécuritaire de la société, opposant la seule répression aux revendications des catégories populaires et de la jeunesse. Ceci expliquant peut-être cela, son « dérapage » sur les origines génétiques de la pédophilie et du suicide en dit long sur l’eugénisme rampant qui l’inspire. Enfin, malgré ses efforts pour atténuer l’effet de l’onction demandée au président George W. Bush, il n’a pas renié sa volonté de rapprochement avec la politique américaine, y compris au Proche-Orient — sans parler de l’enterrement annoncé par une procédure parlementaire du référendum du 29 mai 2005 sur le traité constitutionnel de l’Union européenne…"
e continua a ler, porque é interessante, no:
cartoon do último Charlie Hebdo

No comments: